Liens utiles
Navigation rapide

EVENT
Titre de l'event en cours

Aucun Event en cours pour le moment.Mais ne crois pas être à l'abri très longtemps... Le staff laisse souvent libre cours à leur imagination tordue.
Prédéfinis
Et les gagnants sont . . .



Statistiques
Evaluons la population
6
3
1
1
0
0
5
1

La rumeur
Ce mois-ci, tu es . . .

Il semblerait qu'une grande ombre tisse secrètement sa toile sur la ville. On ignore s'il s'agit d'une bonne ou d'une mauvaise nouvelle ; les héros, comme les vilains, sont en proie à de nombreuses interrogations. Le doute reste entier mais, pourtant, il semblerait que le vent murmure un nom entre deux brises ; Cекрет. Qu'en est-il vraiment ?
Les crédits
Il faut aussi vous remercier

Nous tenons tout particulièrement à remercier notre précieuse Myrrdin pour la quasi totalité du codage du forum, et à notre adorable Skaemp pour ses codages en libre service. Sans eux, le forum n'aurait pas pu voir le jour et nous les en remercions avec un amour PROFOND et PLEIN DE PAILLETTES. Merci de ne donc pas vous approprier leur travail (sinon on vous bouffe).
Les annexes et autres sujets administratifs ont été rédigés par Moon et Baghera (aka Stardust et Anna) qui se sont basées sur le guide officiel de My Hero Academia pour apporter le maximum d'informations ; toute reproduction est interdite.
Les partenaires
Nos copains de nos kokoros

VOS TRONCHES D'AMOUR ICI ♥

Être ou ne pas être un héros - Seiya Nakamura [TERMINER]
 :: Trombinoscope et biographie :: Présentations :: Fiches validées

avatar
Véritable Identité : Seiya Nakamura
Messages : 2
Voir le profil de l'utilisateur
Civil avec Alter
Jeu 10 Mai - 1:25
  • Seiya Nakamura
  • Aucun
  • 29 ans
  • Masculin
  • Japonais
  • Célibataire
  • Civil avec Alter
  • Aisée
▬ ft. Kaburagi T. Kotetsu de Tiger & Bunny

Carnation : Blanche
Taille : 180 cm
Cheveux : Brun
Yeux : Ambre
Signe(s) distinctif(s) : Un bouc rasé de manière assez original
Caractère & Alter

Caractère
Qualités :
Protecteur -  Attentionné -  Blagueur -  Altruiste -  Charismatique  
Défauts :
Dragueur – Toujours en retard – Tête en l’air - Impulsif – Parle sans filtre


Alter
Il se nomme Ultra Instinct, lorsque je l’active mes réflexes, ma vision ainsi que ma gestuelle sont fortement améliorées. Pour faire simple, c’était comme si mon corps bougeait de manière instinctive en interprétant à une vitesse surhumaine toutes les simulies qu’il reçoit. Lorsque j’étais encore à Yuei, j’avais énormément de mal à l’activer. Cependant, grâce aux professeurs de l’établissement, j’avais compris quel était le déclencheur de mon Alter. Un simple petit mot, adrénaline, cette hormone neurotransmetteur avait le pouvoir de permettre au commun des mortelles d’augmenter ses capacités. Cependant, dans mon cas, cela activait mon Alter. Lorsque j’étais étudiant, j’utilisais donc des petites pilules afin de pouvoir injecter dans mon organisme l’hormone dont j’avais besoin. J’ai longtemps cru que je ne pouvais pas activer mon Alter sans avoir recours à ces pilules, cependant, en réalité, c’était mon Alter, qui lors de l’activation, qui sécrétait l’adrénaline et c’était également mon pouvoir qui faisait disparaître l’hormone de mon système sanguin lorsqu’il se désactivait.  Cependant, lors de l’activation, le taux d’adrénaline dans mon système sanguin étant nulle, le délai entre l’activation et les premiers effets suite à la sécrétion de la substance était variable en fonction de la situation. C’est pour cela, que lorsque j’étais encore étudiant, j’utilisais des pilules pensant à tort que cela activait mon Alter. Par ce simple constat, il est simple de comprendre que même si mon Alter peut avoir un délai « d’activation », ses effets deviennent de plus en plus puissants sur la durée… Malheureusement, qui dit Alter repoussant les limites du corps humain, dis également contrecoup lors d’une trop grande utilisation. Dans mon cas, les premiers signes d’une sur utilisation de mon pouvoir est que mon corps dégage de plus en plus de chaleur. Mais ce n’est pas tout, l’adrénaline augmentant également mon rythme cardiaque cela peut provoquer de terribles épuisements après utilisation. Bien entendu, dans un cas extrême, mon cœur peut techniquement s’arrêter. Puisque mourir ne fait clairement pas partit de mes projets à court ou long terme, j’ai toujours sur moi une boite comportant des pilules inhibitrices d’adrénaline. Ainsi, lorsque mon Alter ne me permet pas d’éliminer rapidement l’adrénaline présente dans mon sang, ces petites pilules me permettent de le faire en limitant donc les effets secondaires de mon pouvoir. Bien entendu… Après avoir utilisé, cela paralyse temporairement l’activation de mon Alter.


Exemple d’utilisation de cet Alter : on peut dire qu’il y a plusieurs stades, puisque plus le combat va être long, plus le taux d’adrénalines sera élevé dans mon sang. Ainsi, à l’aide de petite pilule, je peux accélérer le passage au « stades » suivant.

« Stade 1 » : l’analyse des stimuli est augmentée au-delà du possible. Cela permet d’agir ou réagir avec plus d’efficacité. Cela permet de réussir à esquiver une balle tirée par une arme à feu par exemple ou un coup-de-poing. Malgré tout, le corps ne réagissant pas aussi vite, une réponse à un stimulus n’est pas garantie. Un coup trop rapide, le corps n’arrivera pas à l’esquiver.

« Stade 2 »: la vitesse de l’utilisateur est également augmentée, lui permettant de réaliser des prouesses physiques en couplant cela avec son analyse accrue.

« Stade 3 » : les mouvements de l’utilisateur sont « parfaits », son corps bouge instinctivement sans être perturbée par des pensées du style « comment vais-je attaquer » ou « Je doit me défendre ainsi ». Cependant, le retour à l’état normal est difficile lorsque l’utilisation de ce stade est trop longue. Le corps chauffe très rapidement à ce stade.

« Stade 4 » : la force de l’utilisateur est également boostée grâce à toute l’adrénaline accumulée. Cependant, ce stade est très dangereux, il ne peut être utilisé plus de dix minutes sans risque cardiaque.

Histoire

Dans un monde où quatre-vingts pourcents de la population possèdent un Alter, grossièrement nommé super-pouvoir, il n’est pas étonnant que la majorité des enfants souhaitent imiter leurs idoles en devenant un super-héros ! Malheureusement, très peu d’entre eux arriveront à réaliser leur rêve d’enfant. C’est une triste réalité, et ce, pour plusieurs raisons. Même si c’est de plus en plus rare, ils existent encore des enfants qui ne posséderont jamais d’Alter. Ensuite, même si l’on possède un super-pouvoir, il est possible que celui-ci ne soit en rien compatible avec la fonction du super-héros. À ce que je sache, il n’y a jamais eu de super-héros avec le pouvoir d’user de ses flatulences comme arme. Je présume que vu mes moqueries, vous devez être impatient de connaître mon Alter ou même mon surnom de super-héros ? Eh bien, il va falloir faire preuve d’un peu de patience jeune scarabée ! On ne commence pas par un livre par la dernière page non ? Alors installe-toi correctement et profite du spectacle !

Autant abréger vous espérances concernant une enfance dramatique, car cela ne fut pas le cas. Alors que certain sélectionne leur femme en fonction de leur Alter, mes parents se sont rencontrés bien des années auparavant dans un prestigieux établissement de Tokyo. Tous les deux ayant pour objectif de devenir des chirurgiens de renom afin de sauver des vies. Bien des années plus tard, mes parents étaient connus à travers le monde pour faire partis des plus grands chirurgiens. Avec ce genre de profession, il n’était pas fort compliqué d’offrir tout le nécessaire à leur unique enfant. Cependant, vous avez beau tout avoir dans ce genre de situation, il vous manque le nécessaire… La présence de vos parents. Pour la plupart des enfants de ce monde, le moment d’aller se faire border est un moment rempli de complicité parentale… Dans mon cas, ce furent mes différentes nourrices qui s’en chargeaient, en effet mes parents étaient bien trop occupés à voyager à travers le monde dans le but de sauver des inconnus. La seule chose que je devais faire, c’était de « comprendre » pourquoi mes parents m’abandonnaient… Pfff… Sérieusement, j’étais un gamin… Il m’était impossible de comprendre cela… Je passais mon enfance entre le Japon et les Etats-Unis en étant transporter comme un vulgaire bagage. Au moins, j’eus la chance de devenir très rapidement bilingue… C’est ainsi que se déroulait la majeure partie de mon enfance. C’est donc naturellement, qu’à défaut de voir mes parents comme les véritables héros qu’ils étaient, je me mis à rêver de devenir, lorsque je serais plus grand, un super-héros !

Il est grand temps de vous parler en détails de mon Alter ainsi que de la manière dont je l’ai découvert. Nous sommes d’accord, nous donnons tous un nom à notre pouvoir, j’ai nommé le mien Ultra Instinct à cause de ces capacités. Alors que j’avais quatre ans, je passais l’examen médical afin de valider ou non la présence d’un Alter dans mon ADN. Comme tout utilisateur, je ne disposais pas d’articulation dans le petit orteil. Il fallait seulement s’armer de patience et attendre que je le déclenche. La première fois que je l’ai activé, je devais avoir six ans, il me semble. Je n’avais pas véritablement conscience de l’avoir déclenché. Nous faisons à l’école une partie de balle au prisonnier. J’étais le seul participant encore en liste de mon équipe. Alors que la balle aurait dû me toucher, je l’esquivais d’un mouvement tellement fluide que personne ne compris ce qui se passait. Certainement un coup de chance non ? Une nouvelle tentative, encore une fois, sans vraiment comprendre ni même chercher à comprendre, j’esquivais une nouvelle fois la balle qui me frôlait. Je me sentais en forme et sans réellement forcer, je réussis à faire gagner la partie à mon équipe. Je n’avais pas l’impression d’avoir déclenché mon Alter jusqu’à que l’expérience se répéta. À chaque fois que j’étais fortement stimulé, mon analyse aux stimuli ainsi que mes mouvements se faisait de plus en plus rapidement.

Peu de temps, avant mon choix pour ma future école, j’ai commencé à vivre seul dans notre grand appartement situé au Japon, en effet, mes parents avaient quant à eux décidé de continuer à vivre aux USA. De temps en temps, je me demandais vraiment pourquoi ils avaient fait un enfant si c’était pour le délaisser de cette manière… Cependant, puisque je n’étais pas encore majeur, mes parents m’avaient désigné un tuteur qui me servait plus de nounou qu’autre chose… Puisque je vivais à présent au Japon de manière exclusive, je réalisais une demande pour intégrer Yuei. Cette école était réputée pour avoir formé les meilleurs super-héros du Japon de ce fait, j’étais certain que le corps enseignant était plus que compétent afin de m’aider à trouver le déclencheur de mon Alter. De plus, cela me permettait d’établir une petite distance avec mes parents en justifiant le fait que je souhaitais vivre au Japon loin d’eux...

Ce n’est que durant l’épreuve de sélection que je pus exploiter au maximum mon Alter. En effet, le stress et l’excitation face à cette sélection offrirent à mon corps de quoi activer à pleine puissance mon pouvoir. Les effets ne se firent pas ressentir immédiatement, cependant, au fur et à mesure que le temps s’écoulait, je devenais plus rapide, plus précis ainsi que plus juste dans mes mouvements. J’avançais dans l’épreuve avec une aisance assez déconcertante, cependant, cette idée ne me perturbait pas, c’était comme si mon corps bougeait de lui-même sans prendre un compte mes pensées inutiles. Après avoir fait mes preuves, ma candidature fut acceptée. Afin de devenir un super-héros, les professeurs nous soumettaient à des entraînements de plus en plus difficiles à mesure que les mois défilaient. Au fond, j’avais l’impression que de nos jours un héros devait avant tout avoir un bon marketing. Je m’explique entre un beau costume et un surnom aussi classe que facile à comprendre, c’était comme si on essayait de vendre notre image avant même de sauver des vies. Il y avait également ce système d’agence qui servait d’employeur pour les héros… Tout ce système me perturbait énormément… Pourquoi avoir besoin d’autant pour sauver des vies ? Encore que cette histoire de permis était compréhensible, cela permettait de valider la maîtrise de son Alter ainsi que des situations de crises afin de pouvoir agir efficacement… Cependant, ce merchandising d’idoles me dérangeait véritablement… Je ne sais pas si cela eu une incidence psychologique, mais j’échouais à toutes mes tentatives d’obtention de mon permis. Rapidement, je me fis une raison, je n’étais peut-être tout simplement pas fait pour être un héros. Ainsi, je renonçais à mon rêve d’enfant alors que mes professeurs me promettaient une bonne carrière dans cette branche.

Même si mon départ de l’Yuei n’était pas encore officiel, j’avais commencé à enchaîner les petits boulots afin de m’émanciper financièrement de mes parents. D’ailleurs, il est important de préciser que je n’ai jamais parlé à quiconque de mes origines ni même user de leur aisance financière depuis mon inscription à Yuei. De ce fait, je séchais de plus en plus régulièrement les cours afin de pouvoir travaillé ailleurs. A cause de mes absences beaucoup trop nombreuses, je fus convoqué en conseil de discipline… Le résultat était tout bonnement logique, j’étais renvoyé… Ce n’était qu’une question de temps avant que cela arrive, c’était un bien pour un mal au fond puisque j’avais abandonné mes rêves d’enfant. Finalement, je me découvris une nouvelle passion en tant que serveur dans un bar de luxe. Le genre d’établissement avec une ambiance très calme ponctué par une petite ambiance sonore très douce. La clientèle ciblée étant clairement ceux ayant des revenus confortables. Petit à petit, un nouveau rêve naissait en moi, celui d’un jour ouvrir mon propre établissement. Je vais vous répondre immédiatement bande de curieux, il en va de soi que j’ai gardé des contacts plus ou moins fréquent, avec certain de mes anciens camarades de Yuei, d’ailleurs certains commençaient à se faire un nom dans le milieu.

À peine ai-je eu l’âge de la majorité que je tentais de rassembler les fonds dans le but d’ouvrir l’établissement dont je rêvais. Après de longues disputes et négociations, j’acceptais l’aide de mes parents afin d’obtenir l’argent dont j’avais besoin, la seule condition que je m’imposais était de les rembourser le plus rapidement possible. C’est ainsi que naquit l’ «Insomnia» au milieu du centre-ville de Tokyo. C’était un bâtiment à un étage, l’immense rez-de-chaussée servait de bar tandis que l’étage tout aussi grand me servait d’appartement. Ainsi, je commençais ma nouvelle vie, mon établissement trouva rapidement son public et tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes… Cependant, un évènement allait changer mon quotidien… Un attentat eu lieu, des dizaines de victimes et aucune preuve. Quelques semaines plus tard, un ancien camarade devenu super-héros, sonnait à ma porte. Il portait dans ses bras une petite fille qui était une rescapée de l’attaque. Elle était l’une des rares témoins, et me demanda de l’héberger... La pauvre enfant avait été recueillie dans une famille d’accueil suite à la perte de ses parents, malheureusement, cela ne se passait pas comme prévu et les services sociaux avaient déjà dut changer la fillette de famille à plusieurs reprises… J’étais réticent en premier lieu, car je ne me jugeais pas capable de répondre aux besoins que l’enfant pourrait exiger, cependant, afin de rendre service, j’acceptais de le faire temporairement. Durant la première nuit, la gamine se réveilla plus d’une fois à cause du traumatisme toujours présent… Comment devais-je calmer une enfant qui ne me connaissait absolument pas ? Pour ne rien arranger, celle-ci semblait incapable de parler… J’appris plus tard, qu’elle était muette. Malgré une première nuit agitée, je restais à son chevet afin de lui apporter une présence protectrice… J’en apprendrais plus le lendemain. Les recherches pour retrouver la famille de la petite Remia n’avaient jamais abouti de ce fait, il avait été décidé de la placer en famille d’accueil. Je me laissais convaincre de garder la jeune fille durant le temps de l’enquête… Celle-ci dura une année. En y réfléchissant, en seulement un an, ma petite avait changé mon quotidien…

Afin de pouvoir communiquer, j’avais appris le langage des signes. Remia était assez timide et j’étais la seule personne avec qui elle conversait durant des heures durant. Pourtant, au départ, cela ne fut pas de tout repos… Je dormais que très peu la nuit puisqu’elle se réveillait régulièrement en pleine crise d’angoisse. Pendant de long moi, j’avais abandonné mon lit pour dormir au pied du sien afin de lui apporter la présence dont elle avait besoin. Elle était adorable, elle me suivait partout… Elle tentait même de temps en temps de m’imiter… Le genre de comportement qu’avait un enfant auprès de ces parents. D’ailleurs, et ce, presque, naturellement, lorsqu’elle signait pour me parler, elle avait tendance à utiliser le geste pour dire « papa ». Tandis qu’à mes yeux, elle devenait ma fille. Après une année d’enquête, faute de preuves suffisante, celle-ci fut classée sans suite. Rapidement, on me signifiait que je devais laisser les services sociaux trouver une nouvelle famille pour ma fille… Il en était hors de question ! J’aurais pu survivre à cet évènement, mais je n’osais pas imaginer le traumatisme que cela serait pour la petite. C’est alors que j’entrepris les démarches afin d’adopter officiellement Remia. Après quelques moins de batailles, je pus enfin annoncer à ma fille que pour le monde entier, elle était bel et bien ma fille. Je vivais un véritable rêve éveillé et généralement, c’est dans ce genre de moment qu’une merde vient d’éclabousser au visage. Alors que je pensais ce scénario réservé au cinéma, j’en fis l’amère expérience…

Cela faisait cinq ans que je vivais ce petit rêve éveillé, Remia commençait enfin à vivre normalement. Cependant, un jour… Un putain de déséquilibré réalisa une prise d’otages dans l’établissement scolaire de ma petite. Les super-héros n’avaient pas été autorisés à intervenir pour le moment puisque le preneur d’otages était visiblement un sans-Alter… Foutaise ! Laisser donc All Might sauver ma fille ! Bon sang ! Foutue système ! Ce n’est qu’après une heure de négociation inutile que l’intervention de super-héros fut demandée… Bien trop tard, malheureusement… D’un coup, l’établissement scolaire explosa littéralement… Après un souffle d’une puissance que je n’avais ressenti avant un silence de mort s’installa… Puis soudain, des hurlements venant des parents qui attendait la libération de leurs enfants. Je n’en croyais pas mes yeux… Pourquoi ? Comment ? Il est où All Might ? Ils sont où ces putains de héros censé sauver des vies !!!!! Dans un hurlement de désespoir, je me jetais de toutes mes forces vers les décombres pour sauver ma fille… On tenta bien entendu de m’en empêcher puisque « c’était trop dangereux ». J’utilisais mon Alter sans aucune retenu afin de me rendre plus aisément sur les débris… Alors que je tentais de déblayer les quelques blocs de pierre, je fus maîtrisé et conduis au poste de police pour utilisation de mon Alter sur un lieu public… Suites aux évènements, je fus autorisé à rentrer chez moi sans aucune poursuite… Cependant, à l’intérieur, j’étais mort… Je fermais mon bar pour plusieurs jours afin que je puisse passer mes journées devant mon téléphone à attendre un quelconque appel. Je refusais de croire à la mort de ma petite… J’étais certain qu’elle avait survécu… Malheureusement, l’état des corps se trouvant sur place lors de l’explosion ne permettait aucune identification… Cependant, ma fille fut toute de même déclarée officiellement décédée… Mon monde s’écroulait avec cette annonce…

À la suite de ce drame, j’aurais clairement pu perdre bien plus… J’aurais pu sombrer et basculer du mauvais côté. Cela aurait été tellement facile d’en vouloir à ce monde, de lui en vouloir au point de le purifier de ce système qui m’avait enlevé ma fille. Succomber à cette tentation était une idée assez enivrante, je dois l’avouer… Cependant, si je faisais cela… C’était comme si je tuais une seconde fois Remia… Je devais faire mon deuil tout en restant le père qu’elle avait aimée. Pourtant, au fond de moi, une flamme s’était rallumée. Je ne le savais pas encore, mais cette flamme devenait de plus en plus puissante jusqu’à que je ne puisse plus l’ignorer. L’Insomnia avait réouvert et je retrouvais mes habitudes, pourtant, j’avais changé… J’en voulais à ce système, mais plutôt que de le détruire, je souhaitais le changer à ma manière. Mais avant d’avoir la prétention de pouvoir changer quelque chose à tout ce merdier, il fallait que je passe par une étape importante. La maîtrise de mon Alter.

Après un entraînement intensif d’une année, je réussis à maîtriser mon Alter, heureusement que l’enseignement que j’avais reçu à Yuei n’avait pas complétement disparus. Une fois prêt, je décidais d’ouvrir une branche souterraine pour mon bar. Je m’explique, en commandant un certain cocktail nommé « XYZ », le barman ou la barmaid devait organiser un rendez-vous afin que je rencontre le client. Cela vous parait louche ? Je vous explique, en plus de mon activité, j’avais ouvert une agence de détective privé. Du moins officiellement, officieusement, je prenais en charge diverse affaires que le système refusait de s’occuper. À mes yeux, tous les criminels devaient être arrêtés, pas seulement les super vilains qui apportaient de la visibilité aux héros. D’ailleurs, j’ai déjà eu des héros en tant que client pour diverses raisons… Je dois aussi dire, que je m’accorde le droit de refuser une affaire selon mes critères. Je pense qu’il est inutile de vous le dire, mais je n’ai pas de permis et j’utilise tout de même mon Alter en ville lorsque j’y suis obligé. Même si de préférence, je préfère utiliser une arme à feu pour mes « enquêtes ». Cela va sans dire, que même en dehors d’un contrat, si je vois un criminel agir, je ne vais pas rester les bras croisé en priant All Might. Pourquoi ? Car depuis que ma fille a perdu la vie, je me répète sans cesse une phrase ! « Si tu hésites lorsqu’il faut sauver une seule personne, tu ne sauveras jamais personne. »

Cela fait maintenant deux ans que je pratique cette activité. Malgré que je ne me suis jamais donné officiellement de nom de super-héros, on me nomme « City Hunter ». Par contre, je vous avertis, je ne suis pas un super héros, si pour préserver une vie, je dois en prendre une... Je n’hésiterais pas !

Sora
26 ans
LE FORUM EST MAGNIFIQUE ! ET MANGER DES POMMES !
avatar
Véritable Identité : Kei Takahashi // Nameless
Messages : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Civil avec Alter
Jeu 10 Mai - 18:17
BIENVENUUUUUUUUUUE !! **
Je kiffe l'alter et il a l'air coooool seiya ** jpense au manga aled
AMUSE TOI BIEN PARMI NOUS HIHIHI
avatar
Véritable Identité : Noé Myers
Messages : 66
Voir le profil de l'utilisateur
Super Héros
Jeu 10 Mai - 18:49
PEODMJLVSGDJ ALORS DEJA BIENVENUE OFFICIELLEMENT PETIT PONEY
et genre MERCI POUR TON COMMENTAIRE JE AAAAAH :whut: :nnh:

ENSUITE, CONCERNANT TA FICHE.

L'Alter
Alors je pense comprendre où tu veux en venir mais il me faudrait quelques exemples à l'appui. C'est une description très bien détaillée ; l'idée des pilules et de la dépendance c'est une idée que j'aime bien !
Par contre, garde bien en tête que ça ne peut pas marcher à chaque fois non plus. Je me doute qu'il va pas s'amuser à frôler la crise cardiaque quotidiennement, mais elle n'est pas à écarter non plus. Les pilules peuvent aider à éviter l'incident, mais s'il doit se produire, il se produira. D'autant plus que l'organisme s'habitue vite à certains médicaments, jusqu'à ne plus agir du tout :c
Donc, j'te demande pas de modifier, rassure toi, mais juste de garder ça dans un petit coin de la tête :ochako:

L'histoire
Alors, il y a des détails à revoir :c

• tu ne parles de la manière dont il a découvert son alter ; à quel âge ? Est-ce que ça l'a surpris ?
• il a été certes ballotté entre Etats-Unis et Japon mais pourquoi Yuei -école japonaise- plutôt qu'une école américaine ?
• l'idée de vouloir s'émanciper de ses parents, ok, j'ai rien à y redire. Mais je t'invite à regarder l'emploi du temps d'un élève de la filière super-héroïque à Yuei ; ils n'ont que TRÈS PEU de temps pour eux. C'est un rythme très soutenu ; d'autant plus pour un travail de serveur.
• concernant yuei, on ne sait pas vraiment ce qu'il s'est passé ; le doute d'être vraiment fait pour ce métier, tous les élèves l'ont sans doute eu ou l'auront. Il faudrait étoffer un peu plus ; il peut avoir commencé à sécher pour travailler dans le bar, par exemple. Et ses nombreuses absences auraient eu raison de son statut d'étudiant ? ou autre chose hein. Mais là, tel quel, y a pas d'informations :/
• la petite rescapée ; alors, honnêtement, ça m'embête. Déjà parce que, en tant que héros, l'ami de Seiya n'a pas à emmener la gamine chez X ou Y le temps d'aller chercher ses parents : il DOIT la confier aux autorités/secours pour qu'elle soit examinée. Fraîchement diplômé, il peut pas faire cette erreur.
Ce que je peux te proposer : suite à l'accident, la petite est prise en charge par les services sociaux. Pendant l'enquête, on la place dans une famille d'accueil. Mais ça se passe mal. Ils la mettent ailleurs, ça marche toujours pas. Etc. L'ami de Seiya, lié à l'affaire, pourrait alors penser que la laisser à son ami serait une bonne idée. Comme Seiya a aussi été ballotté (bien que ce soit différent), ça pourrait aussi leur faire un genre de connexion en bonus ?
Et après repartir sur l'idée des services sociaux qui voudraient lui enlever suite à la classification de l'enquête o/
• ok c'est beaucoup trop triste :cry: (point inutile mais il fallait que je le note)

VOILA POUR TOI.
Si tu as des questions, tu sais où me trouver ! ♥️ (discord donc gné)
avatar
Véritable Identité : Seiya Nakamura
Messages : 2
Voir le profil de l'utilisateur
Civil avec Alter
Jeu 10 Mai - 23:43
MERCI !!!!! :whut:

Concernant la partie sur l'Alter, souhaites-tu en parler directement en PV afin que je puisse te fournir des exemples d'utilisations ?

Je te rassure, je suis pleinement conscience des effets secondaires de mon Alter, c'est notamment pour cela que Seiya ne se repose pas uniquement sur celui-ci en situation de crise :kacchan:

Normalement, j'ai réaliser tous les changements demandés pour l'histoire o/

Merci pour ton attention !
avatar
Véritable Identité : Kacchan
Messages : 5
Voir le profil de l'utilisateur
Yuei • Filière héroïque
Ven 18 Mai - 12:00
Les modifications ayant été apportées, te voilà donc officiellement accepté parmi nous !

VALIDATION
Quand tu te retrouves dans une situation difficile, n'oublie pas de serrer les fesses, et de hurler ta réplique fétiche à pleins poumons !
Félicitations à toi pour ta validation !
Maintenant que tu es en règle, il va falloir que tu t'acquittes de quelques formalités !

Il va falloir recenser ton avatar, ton alter si tu en possèdes un, et demander à être placé dans ta classe et ta chambre si tu es concerné(e) !

Tu peux dès à présent te lancer dans l'aventure en ouvrant tes premiers rps ! N'oublie pas de créer ton petit historique afin que tout le monde sache où tu en es ! En plus, ça te rapporte des points !

Explosivement, Katsuki
Myrddin ♕ Epicode



Katsuki explose en crimson
Avatar par la splendide Morphée ♥️
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Trombinoscope et biographie :: Présentations :: Fiches validées
Être ou ne pas être un héros - Seiya Nakamura [TERMINER]

Sauter vers: